Identifiez vous

Connexion


  • La fin des bornes basses?

  • Quelques exploits sportifs de certain de mes patients

  • Prothèse de hanche mini invasive. Pourquoi la voie antérieure de Hueter ?

  • Quelques chiffres...

  • La hanche douleureuse avant 40 ans

  • Questions et Réponses sur la Prothèse de hanche

Les rendez vous du mardi soir

Les rendez vous du mardi soir

février 2016

  L’information que nous pouvons donner a nos patients en consultation n’est hélas pas toujours aussi satisfaisant que nous le voudrions. En consultation, il faut comprendre le problème qui...

+ d'infos

10 ans et un symposium

10 ans et un symposium

octobre 2014

  La voie antérieure et moi c’est une vieille histoire d’amour.    En 1987, je suis jeune interne et je décide de faire de la chirurgie viscérale. Je passe donc dans...

+ d'infos

Interview Dans Maîtrise Orthopédique

Interview Dans Maîtrise Orthopédique

avril 2009

Il y a quelques mois j'ai eu le droit à une interview dans le journal Maitrise Orthopedique. C'est le journal que lisent tous les orthopédistes chaque mois. Nous...

+ d'infos

La hanche douleureuse avant 40 ans - Les nécroses de hanche

Les nécroses de hanche

On l’a déjà vu chez l’enfant et dans les fractures du col du fémur, la nécrose de la tête du fémur est due à un trouble de vascularisation de la tête du fémur. Chez l’enfant, la croissance peut régler en partie le problème, chez l’adulte rien de tout cela et bien souvent l’évolution est fatale (pour l’articulation). Cependant si la nécrose est de petite taille, elle passe souvent inaperçue et ne posera pas trop de problème. Si la nécrose est plus importante, l’os de la tête qui soutient le cartilage va s’effondrer entraînant un problème mécanique majeur qui peut être à l’origine de douleurs épouvantables. Dans ce cas, il n’y a pas d’autres alternatives que la prothèse. Dans certaines nécroses partielles débutantes, plusieurs chirurgiens ont proposé différentes techniques pour essayer de sauver l’articulation. Les résultats sont plutôt décourageants et je n'envisage personnellement plus actuellement cette chirurgie. Pour résumé, soit la nécrose n’est pas trop grosse et l’évolution sera favorable, soit la nécrose est importante et en cas de détérioration, je mets une prothèse. Il est évident qu’il y a des progrès à faire dans cette pathologie mais pour l’instant personne n’a vraiment de solutions conservatrices efficaces à proposer.

Abdc Informatique - Création de site Internet dans les Ardennes